elodie cabrera - kinésiologie - developpement personnel - avoir confiance en soi - renouer avec son corps - kinesiologue - sante par le toucher - touch for health - bien etre - mieux etre - emotion - stress - anxiete - addiction - peur - phobie - obcession - force des mots - pensee positive - corps- esprit - Quand L'esprit Guérit Le Corps - hypersenbilite - intelligence emotionnelle - access bars - access consciousness - lacher prise - réussite - aisance - abondance - aller mieux - developpement personne - intelligence emotionnelle - fleurs de bach - brain gym - gestion des emotions - gestion du stress

Réflexion sur un symptôme : l’émétophobie ou la peur de vomir

Qu’est-ce que l’émétophobie ?

Ce mot vient de la racine grecque « emein » qui évoque l’acte ou intention de vomir. Les émétophobes sont donc des personnes qui ont une phobie de tout ce qui peut rappeler l’acte de vomir :

– vomir en tant que tel
– avoir des nausées
– se retrouver confronter à des situations où des personnes qui pourraient vomir

Quelques éléments déclencheurs ont pu être identifiés :

– des déclencheurs émotionnels – comme un choc traumatique ou un stress intense
– le souvenir traumatisant d’une maladie
– la perte de confiance en soi et ou de perdre le contrôle
– le souvenir traumatisant d’avoir vu un individu vomir
– avoir vomi en public

Les comportements d’évitement

Les émétophobes évitent progressivement les situations à risque comme prendre la voiture à côté de personnes lisant, les environnements où il y a des enfants, les endroits où de l’alcool est consommé en grande quantité, la foule… Des cas d’anorexie liée à l’émétophobie ont également été identifiés. Avec le temps les comportements d’évitement prennent de plus en plus de place et deviennent de plus en plus handicapants socialement en tournant à la pathologie obsessionnelle.

Comportements contra-phobiques

Comme dans beaucoup de phobies, l’émétophobe multiplie aussi les comportements contraphobiques :

– les rituels de prévention (se laver les mains pour éviter les maladies susceptibles de le faire vomir)
– obsession de la propreté pour éviter les microbes
– les comportements fétichistes et les pensées obsédantes jusqu’à des formes d’hypocondrie
– il devient dépendant de personnes ressources censées l’aider à affronter son symptôme

Occurence

Ce n’est pas une phobie rare. Pour information, il faut savoir que l’émétophobie est l’une des phobies les plus courantes, répertoriée en troisième position par le National Health Service britannique, derrière la phobie sociale et l’agoraphobie.

Des solutions existent

Les études restent rares sur le symptôme mais les traitements habituels des phobies sont les pistes privilégiées. Pour les thérapies alternatives, l’hypnose est une bonne candidate, la sophrologie, le kinésiologie, etc. Je peux notamment vous aider avec la kinésiologie. Contact, Elodie Cabrera 06 88 33 14 74.

Source : omyzen.com

error: Content is protected !!