elodie cabrera - kinésiologie - developpement personnel - avoir confiance en soi - renouer avec son corps - kinesiologue - sante par le toucher - touch for health - bien etre - mieux etre - emotion - stress - anxiete - addiction - peur - phobie - obcession - force des mots - pensee positive - corps- esprit - Quand L'esprit Guérit Le Corps - hypersenbilite - intelligence emotionnelle - access bars - access consciousness - lacher prise - réussite - aisance - abondance - aller mieux - developpement personne - intelligence emotionnelle - fleurs de bach - brain gym - gestion des emotions - gestion du stress

La kinésiologie, pour combattre ses phobies

Peur des araignées, des clowns, de tomber ou de vomir. Peur de la foule, du noir, de l’eau, des microbes ou de la hauteur (vertige). Peur de conduire, d’étouffer, d’être enfermé, d’aller à la selle ou de prendre l’avion. Peur des aiguilles, des espaces confinés, des ascenseurs ou de parler en public. Peur de la vue du sang, de la mort, d’accoucher… Les phobies sont nombreuses et peuvent être un véritable enfer pour celui ou celle qui les subit au quotidien.

Quand les phobies revêtent différentes formes

Si certaines phobies se caractérisent par une peur irrationnelle relevant d’une redoutable appréhension que la personne parvient malgré tout à maîtriser, d’autres engendrent parfois un état de panique incontrôlable : la confrontation à la phobie déclenche alors une angoisse importante chez la personne qui commence à éviter tout ce qui pourrait lui déclencher une crise modifiant par même ses comportements.

La phobie peut aussi devenir obsessionnelle et faire l’objet de ruminations douloureuses permanentes que rien ne vient rassurer causant une souffrance psychique constante. C’est le cas des « cancérophobes », ces personnes qui ont peur d’avoir un cancer : dans ce cadre, aucun examen médical ne parviendra à les rassurer sur le fait qu’il n’est pas malade ; ces personnes peuvent alors développer des troubles psychiatriques.

Dans cet article, je vais prendre comme exemple les hypocondriaques qui développent une peur et une anxiété excessives face aux microbes et à la maladie en général. Notez que ce qui va être énoncé ensuite s’applique naturellement à de nombreuses autres phobies.

Supposons donc que vous êtes hypocondriaques au point d’avoir développé une hyper vigilance quant à votre état de santé et au bon fonctionnement de votre corps. Votre vie est gâchée de peur de la perdre, votre entourage est usé de vivre avec une personne angoissée.

Le moindre « bobo » prend immédiatement des proportions démesurées : un ganglion au niveau du cou et c’est le cancer généralisé ; un saignement de nez et vous imaginez déjà votre corps se vider intégralement de son sang ; une douleur brutale au niveau de la tête et vous pensez faire une rupture d’anévrisme ; une crampe intercostale, c’est l’infarctus ; une boule dans la gorge et ainsi de suite… Vous vous sentez en sursis de mort et surtout, personne ne vous prend au sérieux !

Bref, vous décidez de mettre un terme à ce cycle infernal. Sage décision. Probablement, l’une des meilleures possibles pour votre santé, votre mieux-être et votre bien-être !

Mais arrêter d’être hypocondriaque est une décision importante dont le succès dépend de nombreux facteurs comme avoir une motivation profonde et une bonne connaissance de soi (quand ai-je commencé à devenir anxieux face à la maladie ? pourquoi ? qu’est-ce qui me pousse à être angoissé aujourd’hui ?)…

Comment la kinésiologie va me permettre de combattre ma phobie ?

La kinésiologie peut être d’une grande aide pour combattre les différentes phobies : pour parvenir à un changement, 4 séances seront requises. Au cours de ce travail, je vous aiderai à combattre le ou les stress pouvant être la cause « cachée » de votre phobie.

Nous mettrons ainsi en place différents protocoles (nutritionnel, émotionnel, comportementaux…)  permettant de lever les différents blocages à l’origine de cette phobie. Nous poserons ensuite des « mots » sur les « maux » qui vous empêchent de sortir de cette anxiété préparant la fin à cette peur…
Qu’avez-vous à perdre à essayer ? Quand la cause de la phobie disparaît, celle-ci perd soudain sa raison d’être, ce qui vous ouvre la voie vers le succès véritable.

Plus d’infos ?

Contactez moi, Elodie Cabrera : 06 88 33 14 74.
Sur rendez-vous uniquement. Cabinet situé à Nice.

Durée d’une séance environ 1h15. Coût : 50 €

Enregistrer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × deux =

error: Content is protected !!