elodie cabrera - kinésiologie - developpement personnel - avoir confiance en soi - renouer avec son corps - kinesiologue - sante par le toucher - touch for health - bien etre - mieux etre - emotion - stress - anxiete - addiction - peur - phobie - obcession - force des mots - pensee positive - corps- esprit - Quand L'esprit Guérit Le Corps - hypersenbilite - intelligence emotionnelle - access bars - access consciousness - lacher prise - réussite - aisance - abondance - aller mieux - developpement personne - intelligence emotionnelle - fleurs de bach - brain gym - gestion des emotions - gestion du stress

Verdict : la kinésiologie, pour dialoguer avec son corps

Dialoguer avec son corps pour apprendre à gérer le stress ou pour en savoir plus sur soi, c’est ce que propose la kinésiologie.

Le concept

La kinésiologie, c’est une manière d’évoluer de façon personnelle. Quand on est sujet au stress, à des angoisses permanentes ou encore à des addictions, il faut parfois aller chercher la solution au plus profond de nous. La kinésio, c’est donc laisser parler notre corps pour apprendre à se connaître mais aussi à gérer les petits tracas de la vie.

À l’essai

De nature hypersensible et très stressée, on me conseille la kinésiologie pour essayer de retrouver un certain bien-être. La séance commence sur un dialogue. La praticienne me demande de me présenter afin de dresser un rapide portrait de ma personnalité. Elle décèle rapidement ma timidité. On aborde ensuite les raisons pour lesquelles je me trouve dans le fauteuil face à elle. Elle me propose de tester ma réactivité et ensuite, nous définissons un objectif pour la séance.

Le mien sera de comprendre pourquoi j’angoisse dans les transports en commun. Après quelques minutes à discuter, elle m’invite à m’allonger. La séance commence pour de bon. La première chose à faire est un test musculaire. Il s’agit d’un bio-feed-back, c’est-à-dire un feed back de l’organisme. Elle prend mon bras, le tend et exerce une simple pression. Pour le test, elle me demande de prononcer mon prénom. Mon bras, même si elle exerce cette pression ne bouge pas. Elle me demande alors de prononcer un prénom qui n’est pas le mien, mon bras faiblit. Grâce à ce test, elle décèle les blocages de mon organisme, les choses non naturelles qui m’empêchent d’être sereine.

Durant les trente minutes qui suivent, elle exerce des pressions sur certains endroits de mon corps, tout y passe : la tête, les pieds, le ventre… Elle m’explique que mon ouïe est développée, c’est-à-dire que j’entends énormément de choses et donc, beaucoup de bruits parasites. Il suffit d’une dispute dans le fond du tram pour que mon corps agisse comme une éponge et absorbe le stress lié à l’énervement. Elle m’apprend alors quelques techniques pour ne capter que les informations qui me sont nécessaires. Une intention à penser tous les matins. La séance s’achève, elle me prévient que mon corps va me sembler très lourd mais que c’est tout à fait normal. En sortant, je marche au ralenti et baille énormément.

L’atout

On évite les médicaments ou les huiles pour être moins stressée. Cela agit sur beaucoup de problématiques comme les angoisses, les addictions ou dépendances, les difficultés d’apprentissage ou encore un mal-être relationnel. On y va à son rythme, la kinésiologue n’impose pas un rythme de rendez-vous, il faut écouter son corps et ressentir le besoin de revenir. D’un point de vue efficacité : on ne voit pas les effets immédiatement. C’est un travail intérieur qui s’enclenche. En général, ce sont les proches qui remarquent les changements.

La faille

Il faut trouver le praticien qui vous convient, avec lequel vous êtes sereine et en confiance. Les séances ont un coût et ne sont, en général, pas remboursées.

Le verdict

Aujourd’hui, je prends les transports en commun avec plus de facilité. J’ai appris à faire abstraction des bruits qui m’entourent et à me concentrer sur ceux qui me sont utiles. J’ai refait une séance, cette fois pour la gestion des émotions, et là aussi, j’ai le sentiment d’être allée de l’avant. Les effets sont propres à chacun, mais la kinésiologie, c’est un bon élément déclencheur pour revenir à un bien-être personnel.

Source : marieclaire.be

error: Content is protected !!