elodie cabrera - kinésiologie - developpement personnel - avoir confiance en soi - renouer avec son corps - kinesiologue - sante par le toucher - touch for health - bien etre - mieux etre - emotion - stress - anxiete - addiction - peur - phobie - obcession - force des mots - pensee positive - corps- esprit - Quand L'esprit Guérit Le Corps - hypersenbilite - intelligence emotionnelle - access bars - access consciousness - lacher prise - réussite - aisance - abondance - aller mieux - developpement personne - intelligence emotionnelle - fleurs de bach - brain gym - gestion des emotions - gestion du stress - access bars - access bars consciousness - fleurs de bach - kinesiologue certifie - mieux être - reflexes archaiques - apprentissage - cerveaux

La kinésiologie pour comprendre ses maux

La kinésiologie pour comprendre ses maux et équilibrer le corps et l’esprit
Dossier du 29/08/2022 – En partenariat avec Médias France

La kinésiologie s’appuie sur les principes de la chiropraxie et la médecine traditionnelle chinoise pour amener le consultant à se libérer du stress qu’il soit émotionnel, physique, transgénérationnel. Cette pratique holistique approche à la fois les aspects mécaniques, biologiques et psychologiques.

La kinésiologie cherche les causes du stress dans nos muscles

Née dans les années 1960 aux États-Unis, la kinésiologie est une technique complémentaire inventée par le Dr Goodheart, un chiropracteur. Elle utilise un test musculaire de précision pour retrouver l’origine, souvent enfouie, du stress présent chez les personnes. Celles-ci consultent pour des situations émotionnelles compliquées, des douleurs récalcitrantes, ou/et des difficultés d’apprentissage. Elles peuvent avoir oublié les raisons de leur mal-être, mais le corps s’en souvient. En exerçant une pression sur différents muscles du corps et en observant le déverrouillage musculaire de la personne, le kinésiologue identifie les causes profondes des problèmes. Ensuite, le rôle du kinésiologue est d’accompagner son client dans l’équilibration de son stress grâce à des outils divers comme l’acupression, les essences florales ou minérales, les mouvements oculaires, etc.

Une profession régulée par une Fédération engagée

La Fédération Française de la Kinésiologie (FFK) créée en 1992, fédère les praticiens de France. Elle œuvre à la fois à la reconnaissance du métier de kinésiologue et à l’encadrement de la formation professionnelle. Toujours en lien avec les organismes internationaux de kinésiologie, la FFK travaille transversalement avec toutes les professions du bien-être pour conjuguer les compétences et uniformiser l’ensemble des formations. Sur son site, elle répertorie les kinésiologues ayant adhéré à la charte éthique et à la déontologie de la Fédération afin de fournir des adresses de praticiens fiables. Aujourd’hui, plus de 600 adhérents sont affiliés à la FFK.

La formation en kinésiologie cumule savoir, savoir-faire et savoir-être

Afin d’assurer une qualité conforme aux attentes de France Compétences, la Fédération Française de Kinésiologie a mis en place un cadre de formation professionnelle très strict. Pour devenir kinésiologue, il faut suivre 600 heures de cours pédagogiques (en présentiel, car le toucher est inhérent à la formation) et assurer 200 heures de travail personnel. Les formations sont réparties sur deux ans, ce qui permet aux stagiaires d’acquérir l’expérience nécessaire à une pratique réussie. La Fédération impose aussi à ses adhérents une continuité de formation avec des modules supplémentaires tous les deux ans. Les centres de formation agréés par la FFK sont listés sur son site.

La kinésiologie est un accompagnement vers le mieux-être. Jamais invasive, elle se fait au rythme de la personne et la rend autonome dans sa guérison.

Source : www.marieclaire.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × 1 =

error: Content is protected !!